Les Ferrailles Enchantées

installation urbaine

Troupe d'objets dansants avec Sophie Ingels Fortier, exposé au CCGV, commissariat par Bellastock*

novembre 2015

20151101_14

Sur le trottoir sud-ouest de Saint-Jacques, entre des Seigneurs et Richmond, un espace rempli de possibilités se dessine devant nous. À gauche se trouve le trottoir bordé de voitures et d’arbres, et à droite le grand stationnement de la Fondation entouré de grille sur plusieurs mètres. Entre la grille et le trottoir, la flore mène une révolution tranquille contre l’asphalte créant un micro univers poétique. Cette expérience de marche errante nous donne envie de détourner les pas des marcheurs vers cet espace entre-deux, ce long couloir lumineux, cette surface remplie de buttes et de rythmes singuliers.

Les ferrailles enchantées est une troupe d’objets dansants imaginée pour peupler cet espace sur toute sa longueur en mêlant les passants aux danseurs. Entre le trottoir et la clôture, c’est un autre monde où les objets abandonnés prennent vie par la danse. Selon la saison, l’actualité, les envies, et les interactions avec les marcheurs, la couleur, l’emplacement et les chaussures pourront changer et créer de nouvelles dynamiques et occupations de l’espace. Nous souhaitons imaginer des chorégraphies, attroupements, cohabitations, enchainements ou éloignements entre différents danseurs en prenant en compte la déambulation des marcheurs au quotidien.
L’installation urbaine finale serait de créer une forêt de 30 danseurs avec de nouvelles pièces en fer récupérées dans le Sud-Ouest et en fabriquant de nouvelles chaussures de danse en terre.

*Maquette de projet réalisée dans le cadre de l’atelier « Le Grand Détournement » organisé par Bellastock et exposé au Centre Culturel Georges-Vanier sous le commissariat de Bellastock du 6 Novembre au 18 Décembre 2015

CarteInstallation

20151101_12

————-

Artistes visuelles et designers, Sophie Ingels Fortier et Yaprak Hamarat ont déjà collaboré ensemble pour diverses installations urbaines au sein du Collectif Tostaky et l’organisme Péristyle Nomade dans le quartier Centre Sud. Depuis leurs rencontres à l’École de design de l’UQAM en 2008, elles participent à des concours de design et de création. Ensemble, elles aiment expérimenter, prendre position et tentent d’introduire de la poésie et de l’intrigue au sein de leurs projets communs pour interroger le regard que nous portons sur notre quotidien.